Les "Portes Ouvertes participatives" de L'Arche à Paris pour créer ensemble

Le Centre d’Activité de Jour (CAJ) de L’Arche à Paris vous propose le 27 juin prochain des “Portes Ouvertes participatives”. Un nouveau format pour échanger de façon plus interactive avec les visiteurs et leur présenter quelques nouvelles activités pratiquées à L’Atelier.

creons.jpg

Un petit air de nouveauté souffle sur les Portes Ouvertes du CAJ de L’Arche à Paris. L’équipe propose cette année des ateliers participatifs. L’idée est de permettre à chacun d’expérimenter les activités mises en place toute l’année.

Les habitués de nos Portes Ouvertes ne seront pas pour autant désorientés. La traditionnelle exposition des oeuvres réalisées par les membres de l’Atelier sera bien au rendez-vous. Les mosaïques et des peintures sur tissu, notamment, orneront les murs et nous l’espérons, le jardin de l’Atelier.

Portes Ouvertes “Créons ensemble”

le jeudi 27 juin de 10 h à 18 h au CAJ de L’Arche à Paris

62, rue de l’Abbé Groult 75015

Programme des ateliers participatifs 

  • 11 h 00 - 11h 30 : Peinture sur tissu et couture

  • 11 h 30 - 12 h 30 : Musique

  • 14 h 00 - 15 h 00 : Danse

  • 14 h 30 - 15 h 30 : Mosaïque

  • 15 h 30 - 16 h 30 : Tai-Chi Chuan

Un voyage en Andalousie pour nos 45 ans
25145598008_aacb92d81c_k.jpg

L’Arche à Paris a 45 ans. Pour l’occasion, une centaine de nos membres partent ce jeudi 6 juin en Andalousie en Espagne. Un voyage communautaire pour revisiter notre histoire et fêter tous ensemble l’événement.

Ce mois de juin est un mois pas comme les autres pour L’Arche à Paris. Nous célébrons nos 45 ans. Pour l’occasion, une centaine d'entre nous s’envolent ce jeudi 6 juin en Andalousie, au sud de l’Espagne, pour une semaine. Revisiter notre histoire et prendre notre élan pour un avenir commun plein de promesses restent l’objectif de ce voyage communautaire.

Notre camp de base est un hôtel à Zagrilla Baja, un village aux façades immaculées de blanc, perché sur une colline en pleine campagne, dans la province de Cordoue. Cet endroit paisible nous permettra de vivre nos temps de célébrations, de détente à travers des veillées, des activités ludiques et sportives, et des randonnées aux alentours du village.

Tous les membres de L’Arche à Paris ne vont pas s’envoler pour l’Espagne. Un petit groupe reste à Paris. Nos 45 ans seront aussi célébrés dans les foyers à travers des temps festifs et des veillées auxquels sont invités des anciens de notre communauté.

Ce voyage en Andalousie a une tonalité particulière pour L’Arche à Paris. Quelques jours après la mort de Jean Vanier, fondateur de L’Arche, nous aurons une pensée émue pour celui qui a été notre premier directeur, il y a maintenant plusieurs décennies…

On remercie chaleureusement la Fondation Notre Dame et l’Association Parisienne Pour les Œuvres Sociales (APPOS) qui ont aidé au financement de ce voyage. Merci aussi à la troupe les 7 de la Cité qui a joué une pièce de théâtre au profit de L’Arche à Paris.

Nous vous invitons à suivre nos comptes Facebook et Instagram sur lesquels nous publieront des photos au fil de ce beau voyage.

Jean Vanier nous a quittés
_DSC7089.jpg

Le fondateur de L’Arche s’est éteint le 7 mai à l’âge de 90 ans. Ses obsèques auront lieu dans l’intimité le jeudi 16 mai 2019 à 14h à Trosly-Breuil (Oise). Elles seront retransmises en direct sur KTO.

Nous ne verrons plus sa grande silhouette, son sourire et son regard plein d'humanité et de tendresse. Nous n'entendrons plus la belle voix de cet infatigable défenseur des personnes en situation de handicap mental. Nous n'entendrons plus ses mots, qu'il s'agisse de partager avec le monde dans les conférences. «Les personnes ayant un handicap mental nous nous sommes cachés ce que c'était qu'être humain», rappelait-il. Jean Vanier laisse derrière lui une œuvre magistrale pleine d'humanité, mais aussi un grand vide.

Tout commence en 1964 par une intuition. Celle qui la personne la plus fragile aide chacun à accepter sa propre vulnérabilité. Le diplomate canadien des diplomates canadiens des diplomates canadiens Jean Vanier fait la connaissance de Raphaël et Philippe, sont tous deux atteints d'un handicap mental. Touché by leur détresse et leur dénuement, il a décidé de vivre avec eux et achète à Trosly-Breuil dans l'Oise une petite maison pour accueillir. Cette rencontre est le début d'une aventure humaine hors du commun. Très vite, des jeunes de la France, du Canada, du Royaume-Uni, d'Allemagne se joignent à lui, faisant le choix de vivre avec des personnes ayant un handicap mental.

Aujourd'hui,  Jean Vanier est aussi un grand témoin de son temps. «Qu'est-ce que nous avons le plus besoin au monde? Ce n'est pas d'être normal, mais nous avons aimé et que quelqu'un croie en nous… »confiait-il. Il ne cessait de dire la force de la fragilité dans un monde qui ne prône que la performance. De nombreuses personnalités aimaient le côtoyer, il était du bien. Sa présence a été comparée à ceux qui étaient confrontés aux affres du monde.

Jean Vanier n'aimait pas les honneurs. Mais il a accepté bien volontiers, même avec joie, savait qu'il avait traversé lui, à titre honorifique. Il a été dit notamment prix Georges Pompidou et le Prix Templeton en 2015 et a été fait Commandeur de la Légion d'honneur en 2016. Jean Vanier a appelé inlassablement au dialogue, à l'ouverture et à la paix. Parce qu'il a rejoint les fondamentaux et l'univers de tout homme et de toute femme, la voix de Jean Vanier dépasse les frontières culturelles et religieuses. Jean Vanier a été l'un des premiers directeurs de L'Arche à Paris. Il nous rendait visite parfois. Nous aimions l'accueillir. Il va nous manquer. Il va manquer au monde.

Photo : Elodie Perriot

Hello, World!